Compte joint : la voie vers une gestion financière transparente en famille

Compte joint

Publié le : 19 décembre 20237 mins de lecture

Vêtements, fournitures scolaires, factures de cantine, repas du week-end, sorties culturelles, loisirs, cadeaux d’anniversaire et bien sûr, courses quotidiennes : les dépenses d’une famille couvrent de multiples domaines. La manière la plus facile et la plus efficace d’avoir un aperçu fidèle des transactions réalisées par deux parents reste encore de souscrire un compte commun. Cela commence par se demander comment ouvrir un compte joint, et cela se poursuit avec une gestion financière quotidienne plus transparente et mieux contrôlée.

Les fondements du compte joint pour mieux gérer les finances familiales

Vous vous sentez parfois assailli par les factures ? Une grande part de votre énergie et de votre charge mentale est consacrée à la gestion financière du foyer ? Vous passez votre temps à subdiviser les dépenses pour que vous et votre partenaire trouviez l’équilibre en termes de participation aux charges ? C’est peut-être le bon moment pour vous poser la question suivante : « quelles démarches dois-je suivre pour ouvrir un compte joint ? ».

Le compte partagé ou compte commun est le socle essentiel aux familles qui doivent gérer différents revenus et des dépenses variées. Que vous soyez un couple avec un enfant ou une famille recomposée, le compte joint vous fournit une plateforme unique pour gérer vos finances et communiquer à ce sujet. À la différence des applications de budget qui ne font que suivre et répartir les dépenses, le compte commun centralise aussi les virements, les prélèvements, les transactions diverses et les fonds d’épargne. Il offre une vue complète de la situation financière de la famille, en temps réel et en prenant en compte tous les cotitulaires qui participent au budget mensuel.

Si vous avez besoin de plus d’informations au sujet du compte joint, vous pouvez contacter un conseiller bancaire qui se chargera de vous expliquer à quel point ce produit bancaire répond aux contraintes des familles. Si certains couples considèrent l’ouverture d’un compte à deux comme une preuve d’amour et de confiance mutuelle, il s’agit surtout d’une étape clé pour optimiser les finances de la famille et dégager de véritables économies. L’argent ne doit pas être tabou, au contraire. Plus vous communiquez et restez ouvert sur ce sujet, mieux vous vous en sortirez quant à la gestion des revenus et des dépenses de votre foyer. Le compte joint établit exactement cette transparence nécessaire sur les flux qui animent votre famille.

Comment mettre en place le compte joint et assurer sa gestion ?

Il est assez simple de comprendre comment ouvrir un compte joint : la seule spécificité à ce type de produit est que tous les futurs titulaires du compte doivent signer le contrat de mise en service. Autrement dit, que la demande soit faite en ligne ou en agence, chacun des deux membres du couple doit être présent et fournir les documents justificatifs exigés (pièce d’identité, preuve de domicile, attestation de revenus, etc.).

Même si la convention régissant l’accès au compte joint peut être modifiée à tout moment, il est préférable d’en établir les termes de la façon la plus précise possible. Vous devrez donc réfléchir à différents points. Souhaitez-vous un accès égalitaire au compte, avec la possibilité pour chacun de dépenser la somme qu’il a envie, ou préférez-vous appliquer des plafonds différents ? Autorisez-vous votre partenaire à effectuer des transactions en son nom, ou voulez-vous que ces dernières soient systématiquement validées par vos deux accords ? Avez-vous besoin de deux cartes bancaires et de deux chéquiers, qui pourront occasionner des frais supplémentaires, ou un seul exemplaire de chaque vous suffit ?

Avec votre partenaire, prenez aussi le temps de définir la qualité des apports que vous ferez sur le compte. Si vos revenus sont assez proches, vous opterez sans doute pour une répartition égale des contributions. À l’inverse, si l’un des deux membres apporte beaucoup plus d’argent au compte que l’autre, cela nécessite d’être discuté. L’autre partenaire compense généralement en s’occupant de tâches essentielles comme le ménage, la garde des enfants ou la cuisine. Dans tous les cas, quelle que soit votre organisation, elle doit être basée sur le respect et la confiance, car les deux cotitulaires d’un compte joint sont pareillement responsables de l’état du compte, sauf si le contrat stipule un responsable principal pour les accidents de découvert ou de chèque refusé.

Quelques enjeux à anticiper et les solutions pour une gestion harmonieuse

Les désaccords sont toujours possibles au sein d’un couple, surtout lorsque vous utilisez un compte joint qui laisse une certaine liberté à chacun de dépenser l’argent commun. Voilà pourquoi il est primordial d’anticiper les malentendus et de les dissiper au moyen d’une communication ouverte et régulière. Par exemple, si l’un des membres souhaite constituer un fonds d’urgence ou une épargne pour l’avenir, il est important qu’il communique ce désir à son partenaire pour mettre en place une solution permettant de garder de l’argent de côté chaque mois.

Lorsque vous avez trouvé la réponse à la question « quelles démarches dois-je suivre pour ouvrir un compte joint ? », vous pouvez être amené à vous interroger sur la possibilité d’ajouter un tiers également titulaire du compte. Cette option pourrait concerner un parent âgé hébergé chez vous, ou un enfant majeur qui vit encore sous votre toit. En incluant d’autres personnes responsables des finances, avec les restrictions requises pour éviter toute dilapidation des fonds, vous contribuez à les reconnaitre dans leur intégrité et leur capacité financière. C’est un très bon point pour un jeune qui débute dans la vie active, ou pour un parent en perte d’autonomie. Sous votre supervision, ils peuvent participer aux dépenses communes et apprendre à gérer un budget prenant en compte de multiples variables.

Enfin, si votre couple se sépare, vous pourrez mettre fin au compte joint et récupérer les fonds restants au prorata de votre participation ou de façon équitable, en fonction de ce qui a été prévu dans le contrat, d’où l’importance de le spécifier d’emblée.

Gestion bancaire : petit guide pour éviter les paiements refusés sur votre compte
Banque instantanée : comment ouvrir un compte en ligne rapidement et en sécurité

Plan du site